Bienvenue sur le site de l'Union Départementale de la CGT, Jura
ContactQui-sommes-nousInfos-PratiquesManifestationsTractsCommuniquesActualites
26-08-2011


MBF : ils ont gagné !


Après 34 jours de lutte, les "Manzoni" ont gagné !


Notre communiqué : ICI.


06-07-2011


mars 2011 : pour les droits des femmes


Notre communiqué.


07-03-2011


Elections usines BEL Dole et Lons


La CGT premier syndicat dans les deux usines du groupe BEL du Jura : notre communiqué.


 


28-01-2011


Non à la fermeture de l'usine IDEAL STANDARD


LA CGT ORGANISE LA RIPOSTE !


 


L’annonce surprise par le Groupe IDEAL STANDARD Industrie France de fermer 2 usines en France, l’usine de Dole (163 salariés) et l’usine de Revins (148 salariés), a été subie comme un coup de massue par les salariés.En effet, même si des périodes de chômage partiel ont été faites en 2009 et 2010, du fait de la crise, et notamment de la baisse d’activité dans la construction, rien ne laissait présager cette annonce de fermeture pure et simple de ces deux usines.


Faute grave ! La brutalité de cette annonce est une faute grave de l’entreprise : alors qu’un dispositif GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois) existe depuis 1 an et demi, l’employeur ne l’a pas utiliser comme il aurait du le faire, afin d’éviter une telle annonce de fermeture. Deux jours après cette annonce, le syndicat CGT de l’usine de DOLE, avec les responsables CGT du département, se sont réunis pour analyser la situation, et envisager les suites à donner.


Sur la situation économique du secteur de la céramique et du groupe Idéal Standard : Le marché français a besoin de fabricant de céramique comme Idéal Standard pour le marché de la construction. L’usine IDEAL STANDARD de Dole est en capacité de fabriquer et livrer dans des conditions correctes de qualité, de délais et de prix, les produits dont le marché a besoin. Le marché du sanitaire est en évolution depuis de nombreuses années, tout le monde le sait : moins de céramique, plus de produits composites, nouveaux produits …L’entreprise aurait du anticiper ces évolutions, même si elle ne l’a pas fait, il n’est pas trop tard pour évoluer.Rien ne justifie donc logiquement la fermeture des usines françaises, si ce n’est de la part de l’actionnaire, la volonté de gagner un peu plus d’argent en délocalisant la production pour la réimporter ensuite en France.Cette attitude, n’est malheureusement pas surprenante, lorsque l’on sait que le groupe Idéal Standard est désormais la propriété d’un fond de pension américain, donc des actionnaires, qui ne s’intéresse qu’aux revenus de leurs actions.


La CGT passe à l’action : Même si la direction de l’entreprise à décider d’aller vite, en convoquant dès le 20 janvier un Comité Central d’Entreprise pour consulter les élus sur la fermetures des sites et le plan social, parallèlement nous allons engager des actions diverses pour contester cette décision de fermeture, et gagner le maintien des emplois.La CGT n’accepte pas la décision de fermer les usines Idéal Standard en France. La CGT du Jura, avec l’Union Locale CGT de Dole et le syndicat CGT de l’usine de Dole, va engager diverses actions dès aujourd’hui :


-  une intervention auprès du directeur général d’Idéal Standard pour exiger une négociation syndicale, afin de revoir la position prise par le groupe,


- la CGT va saisir les pouvoirs publics et les élus (Préfète du Jura, Député, sénateur, Région, Département, Communauté de commune, mairie de Dole) afin que chacun s’engage concrètement pour que la décision de fermeture de l’usine soit annulée, et que d’autres voies soient recherchées ensemble pour maintenir l’activité, si besoin avec des adaptations, des évolutions à négocier.


Dès le 18 janvier, les représentants du syndicat CGT seront reçus par Mme la Préfète du Jura, pour lui faire part de nos exigences. SolidaritéDès hier, nous avons reçu de nombreux messages d’indignation sur cette fermeture et de nombreux soutiens de salariés d’autres entreprises. La CGT va organiser sur le bassin de Dole la solidarité et la lutte. La CGT appelle le personnel à ne pas se laisser faire. Les salariés pourront compter sur toute la CGT pour mener les luttes nécessaires pour gagner le maintien des emplois. 


Raphaëlle MANIERE,                 Pascal SEBELON,                            Xavier BOURLON,


Secrétaire générale CGT Jura,     Secrétaire général CGT Dole            Délégué Syndical


06.83.13.96.68.                              06.75.86.21.30                                Idéal Standard Dole


                                                                                                             06.01.77.20.16


 


14-01-2011

rssFlux RSS


Union Départementales CGT Franche Comté, Jura, Belfort, Doubs, Haute-Saône
CGT Comité Régional :
Franche-Comté

Unions Départementales :
Jura
Haute Saône
Doubs
Territoire de Belfort


Liens et Syndicats

- CGT Franche Comté

- Le site confédéral CGT

- Adhérer en ligne

- CGT Lactalis Lons

- Syndicat CGT Mines-Energie Franche Comté

- Territoriaux CGT du Jura

- Syndicat CGT Intermarché Rochefort

- Secteur Fédéral Cheminots CGT

- Site Solvay/Inovyn Tavaux

     




Accueil | Contact | Actualités | Photos | Communiqués | Tracts à télécharger | Manifestations | Infos pratiques | Qui Sommes-nous?
Site Internet | Mentions & Dépôts Légaux